Mort de l’actrice suédoise Bibi Andersson, muse d’Ingmar Bergman – Actus Ciné


L’actrice suédoise Bibi Andersson, muse d’Ingmar Bergman pour lequel elle avait tourné à treize reprises, est décédée ce dimanche à l’âge de 83 ans.

Svensk Filmindustri (S.F.)

Bibi Andersson, muse d’Ingmar Bergman, est décédée ce dimanche à l’âge de 83 ans. L’actrice suédoise (à gauche sur la photo, aux côté de Liv Ullmann) s’était illustrée dans une douzaine d’oeuvres du maître, parmi lesquelles Le Septième Sceau, Au seuil de la vieLes Fraises sauvages ou encore Persona.

Après avoir étudié l’art dramatique dans sa ville natale de Stockholm, Bibi Andersson est très vite repérée par Bergman, qui va rapidement en faire l’une de ses muses, à l’instar de Liv Ullmann. Après lui avoir fait tourner une scène dans Sourires d’une nuit d’été, en 1955, le cinéaste la dirige notamment dans Le Septième Sceau (1956), Les Fraises sauvages (1957), Au Seuil de la vie (1958), qui lui vaut un Prix d’interprétation à Cannes, ou encore Scènes de la vie conjugale (1973). Mais c’est son rôle d’infirmière dans Persona (1966) qui lui fait accéder à la renommée internationale.

Durant sa carrière américaine, Bibi Andersson tourne notamment aux côtés de James Garner et Sidney Poitier dans le western La Bataille de la vallée du diable et incarne la femme de Steve McQueen dans Un ennemi du peuple. La comédienne scandinave figure également aux génériques de La Lettre du Kremlin de John Huston et du Quintet de Robert Altman.

L’oeuvre d’Ingmar Bergman en 5 films incontournables :

Voir le diaporama

Diaporama

Ingmar Bergman aurait eu 100 ans cette année ! Découvrez son œuvre en 5 films incontournables

5 photos



Lien vers allocine.fr

Author: Les-Secrets-de-Picsou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *