Black Summer sur Netflix : est-ce vraiment un spin-off de Z Nation ? – News Séries à la TV


Disponible depuis jeudi sur Netflix, « Black Summer » est présentée comme un prequel de la série « Z Nation », diffusée sur Syfy de 2014 à 2018. Un « détail » peu évident au visionnage et que les comédiens semblaient ignorer lors du tournage…

Netflix

Disponible depuis le 11 avril sur Netflix, Black Summer suit le destin de plusieurs personnages, dont celui de Rose (Jaime King), une veuve qui tente de retrouver sa fille à tout prix, en pleine apocalypse zombie dans un monde où un virus s’est propagé et a transformé la population en êtres assoiffés de sang et de chair humaine. Présentée, au moment de sa commande, comme un spin-off de Z Nation sous forme de prequel (qui se déroulerait donc avant la série mère), Black Summer n’a pourtant au final quasiment aucun point commun avec la série de Syfy qui s’est achevée en décembre dernier après 5 saisons. Au point qu’on se demande bien en quoi ce thriller zombiesque, qui a remplacé l’humour parfois ridicule de Z Nation par un ton bien plus sérieux et stressant, est un spin-off.

Sur le papier, le terme « Black Summer » renvoie pourtant bel et bien à Z Nation puisqu’il était expliqué dans la série que le « Black Summer » était le moment où la Terre avait basculé dans l’enfer de l’apocalypse zombie. Cependant, après visionnage des huit épisodes de la première saison de ce supposé spin-off, un constat s’impose : aucun personnage de la série originale n’est présent ou mentionné, l’ambiance et la réalisation sont très différentes, et les « zombies » n’ont pas grand-chose à voir d’une série à l’autre. En dehors d’un univers soi-disant partagé, les seules choses qui semblent finalement relier les deux séries proviennent du fait qu’elles sont toutes les deux produites par The Asylum (la société de production derrière la franchise Sharknado) et qu’elles ont été imaginées par le même créateur, Karl Schaefer.

Des arguments un peu maigres pour parler de « spin-off » ou de « prequel »- des déclinaisons qui supposent en général de reprendre au moins un peu de l’ADN de la série mère. D’autant plus que même les comédiens ne savaient pas qu’ils jouaient dans un prétendu prequel au moment de tourner Black Summer l’an dernier. « C’est marrant car Black Summer ne m’a jamais été présentée comme un prequel », explique en effet Jaime King à Comicbook. « Je n’en avais aucune idée. J’ai beaucoup d’amis qui adorent Z Nation, mais on ne m’a jamais dit que c’était un prequel et ce n’était pas mentionné dans le scénario. Je n’en savais rien quand je suis arrivée sur le projet. Alors quand j’ai fini par en entendre parler ce fut une surprise intéressante ».

Parce que rien ne sonne très « Z Nation » dans Black Summer, on peut donc supposer que sa qualification de « prequel » est peut-être tout simplement un argument marketing permettant à la production et à Netflix de donner envie aux nombreux fans de Z Nation de découvrir ce nouveau drama censé explorer ce qui est arrivé bien avant les événements de la série originale. Mais quoi qu’il en soit, il n’est nullement nécessaire d’avoir vu Z Nation pour apprécier, ou comprendre, Black Summer, et cette nouvelle série originale Netflix s’impose en fin de compte comme un divertissement plutôt efficace dans son genre.

La bande-annonce de Black Summer, disponible sur Netflix :

 



Lien vers allocine.fr

Author: Les-Secrets-de-Picsou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *